LES JEUNES S’ENGAGENT

Accueil > Témoignages > Mon SVE en Espagne, une experience de vie !

Mon SVE en Espagne, une experience de vie !

dimanche 24 juillet 2016 , par Anne Clerbout

Hola !

Je m’appelle Anne, j’ai 22 ans et je viens du Sud de la France, de Toulouse plus précisément.

J’ai décidé il y a plus d’un an de faire un SVE après avoir étudié un semestre en Irlande avec le programme Erasmus. Je terminais ma licence et n’avais pas envie d’entamer directement un Master. Surtout, je voulais bien choisir mon futur Master, prendre du temps pour réfléchir et gagner en expérience. J’avais envie de voyager, d’être utile et de vivre quelque chose d’inconnu.

Faisant alors partie d’une association depuis un an, je découvrais avec joie le milieu associatif, et avait envie de m’engager. Le pays m’importait peu même si j’avais une préférence pour les pays les plus éloignés, inconnus jusqu’alors.

Après des mois de recherche, j’ai finalement trouvé un projet… en Espagne ! fruit d’un partenariat entre la Mairie d’Alicante et l’association Alsacienne Tambour Battant. Ce n’était pas le plus exotique que j’avais pu trouver, mais le projet me plaisait énormément, et j’avais envie de rafraichir mon pauvre espagnol. Me voilà donc partie pour Alicante, une ville du Sud de l’Espagne qui m’était absolument inconnue. Un peu inquiétant et aussi très excitant ; l’Aventure !

J’ai finalement passé mes 10 mois de SVE dans une ville qui s’est dévoilée vraiment charmante, loin de la station balnéaire bétonnée que je m’imaginais. Je vivais avec une portugaise, une allemande et un irlandais, ce qui nous permettait un échange interculturel super intéressant.

Ma mission SVE s’est déroulée dans un musée d’art contemporain, très polyvalent, elle consistait à aider de différentes manières. Je passais la plupart de mon temps dans la bibliothèque du musée, à renseigner le public, à classer les livres et équiper les nouveaux. Parfois j’assistais l’équipe didactique du musée qui s’occupait de préparer des visites et ateliers pour les écoles ; c’était très divertissant. D’autres fois je me chargeais de prendre des photos et vidéos des différents événements qui prenaient place au musée. J’ai également proposé mon aide dans la traduction du site internet du musée, d’espagnol à anglais. Pour terminer mon SVE j’ai proposé un projet personnel qui me tenait à cœur : la réalisation -à l’aide d’une collègue du musée, une espagnole- d’une installation artistique dans la bibliothèque, en relation avec la littérature et l’art contemporain. Mes derniers mois furent donc intenses de travail, et aussi très intéressants. Je travaillais du lundi au jeudi au musée, et passais mon vendredi avec les autres volontaires (qui avaient des projets différents du mien) pour préparer des Totems que nous animions tous les jeudis soirs à destination de jeunes espagnols qui souhaitaient pratiquer une de nos 4 langues.
Vous l’aurez compris, mon projet était très intéressant car les taches variaient, et je pouvais toucher à tout, c’était très diversifié et divertissant.

Du point de vue social, ce n’était pas facile tous les jours de vivre avec des gens que je n’avais pas « choisis ». Il y avait de très bonnes choses et des moins bonnes, mais pour moi tout est positif, car j’ai appris beaucoup en vivant avec des gens différents de moi. Ce n’était pas non plus si facile de rencontrer des jeunes espagnols au début car en travaillant on rencontre moins de personnes qu’en étudiant à l’université. Mais je me suis fait des amis assez rapidement grâce aux activités que je pratiquais.

J’ai beaucoup voyagé, et c’était super. Une chose a été très importante pour moi : les formations SVE. Ces formations ont changé ma vie, j’ai découvert l’éducation non formelle et j’en suis ressortie épanouie, motivée plus que jamais, et confiante pour l’avenir.

Mon SVE a été une expérience très riche, j’ai appris énormément et j’en ressors grandie. Aujourd’hui je ne sais toujours pas exactement ce que je ferai plus tard dans ma vie, mais aujourd’hui je l’assume et j’en suis même heureuse car j’ai découvert qu’il y avait un grand nombre d’opportunités, il suffit d’être curieux et de tendre la main.

Il n’y a que du positif à retirer d’une expérience telle que le SVE, car on jouit des bons points et on apprend des mauvais. Je le conseille bien évidemment à tous, c’est une expérience de vie incroyable ! N’attendez-plus !